Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/mab/mab.ms/fai/wp-content/themes/PapierJap/header.php on line 27

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/mab/mab.ms/fai/wp-content/themes/PapierJap/header.php on line 27
Foire aux idées
» Des débats

 
h1

Des débats

2005-10-24 à 1 h 17

Ceux qui me connaissent savent que j’aime bien discuter, j’aime débattre, essayer de convaincre l’autre (même si je ne suis pas moi-même convaincu). En ce, je tiens de mon père : s’il est « bleu » et entre dans une pièce où tous sont bleus, il vire rouge, juste pour le plaisir de discuter.

J’aime, si les autres ne sont pas fermés, s’il y a possibilité de changement de position, et s’il y a argumentation, bien sûr.

J’ai récemment été impliqué, sur un autre blogue, dans un débat sur l’acquisition du langage, à savoir entre autres si la langue impliquait des connaissances (knowledge) ou s’il s’agit uniquement d’une habileté (skill). Il s’est avéré assez rapidement que l’interlocuteur qui me faisait face (sur le plan théorique) était campé sur ses positions. Mais j’ai quand même joué le jeu et essayé de défendre mon point de vue. Après plusieurs échanges, je me suis demandé pourquoi. Pourquoi continuer si je sais pertinemment qu’il n’y a pas de place au vrai débat, si je parle, d’une certaine façon, à un mur?

Bien sûr, il y a mon côté avocat du diable. Mais je me suis rendu compte de quelque chose d’autre. Je me suis rendu compte que mes arguments ne s’adressaient pas à mon interlocuteur, mais aux autres (ce que les anglophones appelleraient peut-être « playing to the gallery ») et à moi. Je me servais de la tribune pour développer mon point de vue, mais aussi pour clarifier mes idées.

Le modèle d’apprentissage confrontationel (le smackdown learning model de CPU) est très utile en autoapprentissage aussi. En tentant de défendre son point de vue, surtout devant quelqu’un qui n’entend pas à bouger du sien, on doit s’efforcer à clarifier à soi-même ce qu’on pense, à jouer aussi avec le doute. Moi non plus, dans ces échanges, je n’ai pas beaucoup bougé de ma position initiale, mais j’ai essayé de développer une argumentation pour l’appuyer (au lieu, disons, de tout simplement refuser les arguments de l’autre).

C’est, je crois, une des choses les plus précieuses à inculquer aux étudiants (en particulier à l’université), que le développement de la connaissance passe par une certaine confrontation de point de vue. Je ne dis pas de former tous les étudiants à la dialectique; l’idée n’est pas de gagner les débats, mais bien de faire évoluer la connaissance; autant à l’extérieur qu’à l’intérieur de la personne.

Passez un commentaire